Vous êtes ici

Le chemin de la Brindière

Le chemin de la Brindière est actuellement un chemin rural ; il permet la desserte des hameaux de la Sauvagerie et de Marigné, situés sur la commune de Bonchamp-lès-Laval.

La partie du chemin située entre le hameau de la Sauvagerie et la commune d’Argentré sera modifiée dans le cadre du projet d’échangeur de Laval - Mayenne et par l’accès au futur Parc Grand Ouest.

Trois propositions d’aménagements du chemin de la Brindière ont été soumises à l’avis du public pendant la concertation publique et présentées dans le dossier de concertation.

SCÉNARIO 1 : RÉTABLISSEMENT ROUTIER DU CHEMIN

Dans cette hypothèse, une liaison routière neuve permet d’assurer la continuité du chemin jusqu’à la commune d’Argentré. Il s’agirait d’une nouvelle liaison routière entre le hameau de la Sauvagerie, et le rétablissement de la RD131.

Le chemin de la Brindière pourrait alors changer de fonction et assurer une liaison directe avec le nouvel échangeur et le Parc Grand Ouest, volontairement (signalisation) ou involontairement (usagers guidés par les dispositifs d’aide à la conduite type GPS…).

Cependant ce scénario pourrait générer des nuisances aux riverains (trafic, bruit...) car, de fait, une nouvelle liaison sera créée, entre la RD 211 et la voie communale n°301.

SCÉNARIO 2 : RÉTABLISSEMENT DU CHEMIN EN FAVEUR DES MODES DOUX

Dans ce scénario, le chemin est rétabli mais avec interdiction au trafic routier et réservé aux modes doux : piétons, cycles, chevaux… Cet aménagement, nécessitant moins d’emprise foncière qu’une voie routière, permettrait également de renforcer les aménagements paysagers le long du projet d’échangeur.

Le chemin de la Brindière ne permettrait pas d’accès direct au nouvel échangeur ou au Parc Grand Ouest, la desserte restant sur les voiries adaptées et prévues à cet effet (RD131 notamment). Les riverains du chemin seraient desservis côté ouest via la RD211, et ne supporteraient pas de trafic routier de rabattement ou de transit.

SCÉNARIO 3 : CHEMIN NON RÉTABLI, ESPACE CONSACRÉ À DES AMÉNAGEMENTS PAYSAGERS

Dans cette hypothèse, le chemin n’est pas rétabli, ni en mode routier, ni en mode doux. Il s’agit d’une impasse débouchant au niveau du hameau de la Sauvagerie desservi seulement à l’ouest depuis la RD211.

Ce scénario a pour avantage de développer davantage les aménagements paysagers et ainsi de contribuer à limiter l’empreinte visuelle de la barrière de péage pour les riverains.

Suivez VINCI Autoroutes sur les réseaux sociaux